QUAND LE MOINS BON…..

 Soucis cachés, inquiétudes, pertes affectives, difficultés intérieures, complications familiales,
séparations sentimentales, changements imposés,
conflits relationnels, (in)décisions personnelles, situations anxiogènes,
étapes de vie,

bouscule, épuise, affecte, révolte, immobilise, éprouve……

ET QUE NOUS NOUS SENTONS…..

Confus(e), perdu(e), agité(e),
complexé(e), inquiet(e),
indécis(e), survolté(e),
hypersensible,
tendu(e), angoissé(e)
ou anéanti(e).

Sans hésitation,

PARCE QUE C’EST ÉPROUVANT D’ÉPROUVER ,

il apparaît logique et sain de VOULOIR SE LIBÉRER de ce que l’on est en train de vivre et qui est véritablement pesant,

pour retrouver un BIEN-ÊTRE et cultiver du BONHEUR.

ligne-cubes

Nous rencontrons tous des moments difficiles dans nos vies

Ces évènements qui déstabilisent sont nombreux, et leurs effets sur nous sont très différents d’un individu à l’autre, et selon la période de vie.

C’est une évidence : nous ne réagissons pas tous de la même manière à un même type d’évènement !

Personne ne peut prédire quelles émotions, quelles tensions intérieures et quelles croyances vont se réveiller, surgir et peser brutalement ou insidieusement.

  • Les consultations auprès de psychologues (aux entretiens courts et neutres) ne sont peut-être pas immédiatement adaptées : elles peuvent entretenir le phénomène grandissant de “pathologisation” des états d’âme et des pensées “troublées”, qui sont pourtant habituels et humains dans de nombreuses circonstances de la vie.
  • Les méthodes marketées aux formules “De l’épuisement à l’épanouissement durable ” peuvent être surréalistes pour des circonstances particulières graves, qui modifient instantanément le présent et qui vont impacter l’avenir.
  • Ce n’est pas forcément la situation que nous avons du mal à vivre qui nous incitera à consulter, mais les conséquences que cela a sur nous (stress, irritabilité, colère, angoisse, tristesse, pensées obsédantes et questions sans réponse) ou sur notre entourage, qui ne manquera pas de nous le dire, de nous le reprocher, ou de donner des conseils pas vraiment applicables ou éloignés de nos possibles.
Portrait Corinne STAWI

Vers où se tourner ?

  1. La tendance du bien-être

Des centaines de méthodes se sont développées, s’ajoutant aux diverses approches existantes et aux offres de bien-être en ligne.

En librairie, au rayon Développement Personnel, sur internet et les réseaux sociaux, des livres, des e-books et des publications, des formules mentales et de nombreuses affirmations génériques.

Nous pouvons être tentés d’apaiser nos tensions intérieures ou de trouver la solution à nos difficultés conscientes ou inconscientes par des baguettes magiques telles que le shopping, la télé, les séries streaming, les amitiés virtuelles, les tutoriels, les paroles de nouvelles célébrités du bien-être…

 

    1. Les transformations de notre société
    • L’hyper-communication numérique
    • L’éloignement humain physique (dominant depuis la crise sanitaire).
    • La consommation effrénée de solutions magiques / produits commerciaux innovants.

    Nous sommes poussés à trouver refuge dans de nouvelles pratiques, à rejoindre des communautés virtuelles distribuant des informations, des conseils et partageant le même but louable : une vie heureuse remplie de joie avec des solutions pour régler les blocages, les problèmes.

      Il est parfois difficile pour les autres d’écouter, de comprendre, voire de tolérer des pensées différentes des leurs, et de supporter nos états d’âme. Bien souvent, les échanges doivent être joyeux, drôles pour ne pas « ennuyer » ou « casser l’ambiance » du moment. Ou ne pas trop partager les soucis, sauf à s’entendre dire « courage », un conseil suivi d’une mise à distance ou d’un éloignement. 

        Trop souvent, nous nous sentons terriblement seuls dans la situation et c’est éprouvant d’y faire face sans échange empathique ni réflexif sur ce qui fait mal, inquiète, préoccupe, révolte, fige, bouscule ou modifie le déroulement « prévu » de notre vie.

          Entre les entretiens :

          • avec les professionnels des troubles psychologiques profonds selon DSM 5,
          • et les méthodes prometteuses de « bonheur durable »,

          VERS QUI SE TOURNER ?

          Mon soutien et mon assistance reposent sur votre recentrage personnel

          Il s’agit de Relation d’Aide et de Développement de la Personne lorsque le moins bon dans la vie : surgit, s’accélère, s’enkyste, larve sournoisement le moral et maintient le mal-être, le vécu dépressif, l’amertume, la tristesse, l’agitation, l’indécision, l’incompréhension, le stress, la colère…

           

          Il ne s’agit pas d’une technique que j’applique impersonnellement. Objectif :

          • Vous sentir entendu(e), aidé(e), et accompagné(e) dans ce que vous vivez et pensez ;
          • Permettre de vous ajuster à cette expérience difficile ou douloureuse, tant mentalement qu’émotionnellement ;
          • Favoriser, renforcer et développer vos ressources psychiques dans vos circonstances et votre individualité ;
          • Traverser en étant soutenu(e) vos moments difficiles, vos étapes, vos questionnements, et (re)devenir acteur dans l’échange inévitable de la vie.

          Moins souffrir, mieux fonctionner,
          mieux (se) comprendre.

          Je vous accompagne dans tous les événements de votre vie

          ophthalmologist-24-1

          ruptures affectives

          Cube Maladie Handicap Invisible

          maladie et handicap invisible

          Piège bonheur idéal

          se changer, s’accepter

          Cube Procédures juridiques

          procedures juridiques

          Cube Burn-Out

          burn-out

          error: Content is protected !!